Rechercher
  • Pauline Ravenne

La spiritualité

Mis à jour : juil. 20


Étymologiquement, spiritualité signifie relatif au souffle, à l’esprit.

C’est donc ce qui est dégagé de toute matérialité.

Tout ce qui est animé par un souffle, un esprit serait donc empreint de spiritualité.

Mais alors, c’est quoi « être spirituel » ?

Faut-il obligatoirement être habillé en tunique blanche, un bâton de sauge fumante à la main, psalmodiant des mantras à tout va pour être spirituel ?

Peut-on être connecté aux esprits et à l’univers en jeans baskets et faire des blagues entre deux soins énergétiques ?

Faut-il nécessairement vivre dans une yourte et jouer du tambour ?

La spiritualité est-elle uniquement religieuse ?

De mon expérience, la spiritualité est avant tout le fait de mettre de la conscience, sur ses actions, ses paroles, son environnement.

La spiritualité est le pont entre le monde de l’esprit et celui de la matière, entre le visible et l’invisible.

N’est-ce pas aujourd’hui plus que nécessaire dans nos vies ?!

En entreprise, nous devons faire le pont et le lien entre les objectifs chiffrés et les relations humaines, entre ce qui se voit et ce qui ne se voit pas.

Dans notre quotidien, nous devons faire le lien entre nos besoins et envies matériels et nos besoins de reconnexion à la nature, aux relations, au vivant !

L’être humain a autant besoin de faire que d’être, de se nourrir d’aliments que de loisirs et de connaissances.

Si l’un n’est pas présent, un déséquilibre se crée.

Ainsi, je pratique quelque chose dit « spirituelle» quand je me ballade en forêt et que je prends le temps de pleinement explorer et profiter de ce moment, d’observer les arbres, les plantes autour de moi ; je suis « spirituelle » quand je médite, quand je me connecte à mon souffle et que j’essaie de comprendre ce qui se passe en moi, à un instant précis.

Aussi, je ne suis pas « spirituelle », je suis … tout court.

C’est un état d’être inné, qui se matérialise de plusieurs manières.

FLASH-NEWS : Nous sommes tous spirituels !

En effet, par essence nous sommes tous fait de matière et d’esprit, de palpable et d’impalpable.

J’identifie quatre éléments primordiaux dans la notion de spiritualité : l’équilibre, l’intention, le discernement et la cohérence.

L’ÉQUILIBRE :

La spiritualité n’a de sens que si elle est en équilibre avec la matière.

Ainsi, lorsque je suis constamment dans le palpable, le concret, à essayer d’atteindre des objectifs, lorsque je suis dans le faire et que j’ai besoin de résultats, je passe à côté des lois essentielles du vivant et je passe à côté de mon intuition.

Lorsque je suis constamment en état méditatif, en train de « planer » les sens en alerte, dans l’accueil de ce qui est, en connexion avec quelque chose d’impalpable, alors je ne peux pas mettre dans la matière, dans le concret ce que je perçois et donc contribuer à l’harmonie en moi et autour de moi.

L’INTENTION :

S’il y a une chose à retenir lorsque l’on parle de la spiritualité, c’est l’intention.

L’intention que vous posez est primordiale et est l’essence même de toute pratique spirituelle.

Quoique vous fassiez comme rituels, pratiques, prières, méditations, actes … veillez à faire preuve de discernement et à poser des actes et paroles au plus juste.

Ne dit-on pas avoir de « bonnes intentions » ?

Une « bonne intention » serait selon moi une intention qui respecte nos besoins, qui nous élève, qui nous soutient et nous fait évoluer, sans que cela ne soit au détriment des autres.

La base de la pratique spirituelle est celle-ci : j’ai l’intention de faire ce qui est au plus juste, pour moi et mon environnement.

LE DISCERNEMENT :

Le discernement est votre sens critique, celui qui sait évaluer si une chose est adaptée pour vous ou non.

La spiritualité se doit d’être simple et accessible, vous avez toutes les réponses en vous, faites confiance à votre intuition.

Créez vos rituels, vos façons de faire, soyez à l’écoute de ce qui vous appelle J

Avant toute décision, prenez le temps de sonder ce qui se passe en vous, êtes-vous plutôt en état de contraction ou d’expansion ? Que vous dit votre corps, vos émotions ?

Laissez toujours passer au moins une nuit avant de prendre une grosse décision et voyez au réveil ce que ce projet, ce choix fait résonner en vous.

Quelqu’un qui vous dirait quoi faire et quoi penser ne vous laisse pas la pleine responsabilité de vos actes et vous enlève votre discernement.

Un guide, accompagnant, coach, thérapeute… vous montre vos différents choix, chemins sans jugement et vous laisse maitre de vos décisions.

LA COHÉRENCE :

Parler aux animaux de la ferme, câliner des arbres, méditer tous les jours n’a rien de spirituel si vous mangez de la viande ou du fast food tous les jours, si vous achetez des vêtements fabriqués en Chine alors que vos placards sont pleins et si vous communiquer de façon agressive autour de vous constamment (le langage chacal en CNV)

N’y voyez aucun jugement de ma part, chacun son rythme et chaque pierre posée vers un monde plus écologique et éthique est importante.

Je suis moi même loin d’être « parfaite », il m’arrive encore de craquer parfois pour une petite robe en promo ou d’aller boire des bières en terrasse… (Même si je vous l’accorde, cela m’arrive moins qu’il y a quelques années, l’évolution en âge se mêlant à l’évolution personnelle) :-)

Encore une fois, le principal étant la conscience et la prise de responsabilité que l’on y met.

La spiritualité pour moi requiert de la cohérence entre ses pensées et ses actes.


Vous l’aurez donc compris, pour veiller à ce que quelque chose soit le plus juste pour vous, je vous invite à faire appel à ces quatre éléments : l’équilibre, l’intention, le discernement et la cohérence !

 

Mentions légales

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram