Comment développer son intuition ? 4 exercices simples

Mis à jour : juil. 22

Il nous est déjà tous arrivé de regretter de ne pas avoir écouté notre petite voix intérieure qui nous avait pourtant bien prévenus !

Faire appel à notre sixième sens peut nous permettre d’éviter des situations inconfortables et nous aide à nous diriger vers le meilleur pour nous.

Notre sixième sens ou intuition ajoute une perception extrasensorielle à nos 5 sens physiologiques

Votre intuition est toujours là, présente, mais vous ne pouvez la percevoir que lorsque vous écoutez votre cœur.

Pour vous connecter à votre sixième sens, vous devez avant tout être dans une posture de réceptivité, sans attentes particulières.

Dans cet article, je vous explique ce qu’est l’intuition, ce qu’elle apporte.

Je vous indique également des exercices simples pour vous apprendre comment développer son intuition au quotidien.

Citation-intuition

Pourquoi développer son intuition ?


Développer votre intuition vous permettra :

  • de lâcher prise sur ce que vous ne pouvez pas contrôler ou comprendre;

  • de faire le bon choix : c’est-à-dire prendre les décisions cohérentes et ajustées à vos valeurs et vos besoins;

  • de vivre le moment présent;

  • de prendre confiance en vous;

  • une plus grande facilité à suivre le flux (flow) de la vie et à surfer sur la vague;

  • de mieux percevoir les synchronicités dans votre vie.

Une synchronicité advient lorsqu’au moins deux signes apparaissent et que leur association prend tout son sens pour vous.

Par exemple, vous vous demandez si vous partez en voyage en Égypte ou en Grèce et vous tombez sur un documentaire à propos de la Grèce à la télévision,

Mais comment faire pour écouter notre intuition ?


Comment développer son intuition ? 4 exercices simples pour développer son 6ème sens

Pour vous connecter à votre intuition, partez de la source de celle-ci : le haut de votre crâne !

Vous pouvez simplement visualiser une lumière violette ou blanche descendre dans tout votre corps en partant du sommet de votre crâne.

Se relier à cette partie de votre corps, à cette lumière vous aidera à capter plus facilement des informations intuitives.

Voici également quelques moyens simples pour vous aider à suivre votre intuition.


Exercice 1 : Le silence

Le silence et la déconnexion sont idéals pour vous permettre de vous relier à votre intuition.

Coupé de toute stimulation extérieure, vous pouvez alors plus facilement être dans une posture d’accueil et de réceptivité.

Le cerveau et l’émotionnel font une pause et c’est dans cet espace créé que peuvent alors survenir les meilleures idées et les solutions aux questions que l’on se pose.

Dans le silence, vous ne pouvez plus fuir en allant chercher des distractions extérieures comme la télévision ou la musique.

Il ne reste plus alors que vous face à vos ressentis.

Parfois, il convient également de créer le calme intérieur autant qu’extérieur.

La méditation et la pleine conscience peuvent alors être également un superbe outil.

Exercice 2 : La méditation

La méditation vous permet de calmer vos pensées et de revenir constamment à votre respiration et à la conscience de ce qu’il se passe, ici et maintenant.

Grâce à la pratique de la méditation de pleine conscience, vous disciplinez votre mental à se tranquilliser.

Au fur et à mesure d’une pratique régulière, vous prenez conscience que vous pouvez mettre votre cerveau sur pause et que cela n’a pas de conséquences négatives pour autant, bien au contraire.

La méditation vous aide à prendre du recul et donc à avoir une vision plus large et globale.

Ainsi, là encore, cela crée de l’espace en vous et vous permet d’accueillir cette petite voix intérieure qu’est votre intuition.

Je vous parle un peu plus en détail de la méditation de pleine conscience dans cet article :

https://www.pauline-ravenne.fr/post/mediter

Exercice 3 : Écouter son corps

Votre corps est un magnifique indicateur pour savoir ce qui est juste pour vous ou non.

Observez comment votre corps réagit lorsque vous envisagez telle ou telle décision, lorsque vous êtes dans un endroit ou avec une personne.

Est-ce que votre corps est tendu ou détendu ? Vos épaules sont-elles crispées ou relâchées ? Comment est votre rythme cardiaque ? Est-ce que votre respiration est fluide ou saccadée ?

Tant d’indicateurs que notre corps utilise pour nous faire savoir si l’on est à l’aise avec une situation ou non.

Si c’est inconfortable, c’est que les peurs sont en jeu ou que notre intuition nous indique, via notre corps, que ce n’est pas ce qu’il y a de plus juste pour nous.

Si c’est confortable, alors les portes sont ouvertes !

Notre corps fait le lien entre notre intuition, nos pensées et nos peurs et transforme ces informations concrètement par des signaux. A nous ensuite de les observer et de les écouter.


Personnellement, lorsque je dois faire un choix ou définir de façon générale si ce que je vis est juste pour moi ou non, je me connecte à mon plexus solaire.

Ce point entre le sternum et le nombril est ma boussole intérieure.

Lorsqu’il est contracté, bloqué, c’est que je ne suis pas dans ce qui est juste pour moi et lorsqu’il est ouvert et relâché, c’est que tout est ok.

Pratiquer quelques longues et profondes respirations est aussi un moyen simple de vous reconnecter à votre corps rapidement.

Cela vous permettra de calmer votre rythme cardiaque et de sonder comment vous vous sentez.

Exercice 4 : Tenir un journal de bord

Je vous invite à écrire sur un cahier dédié vos émotions, vos ressentis, vos rêves ainsi que les synchronicités qui surviennent dans vos journées.

Tenir ainsi un journal de bord vous permettra de mettre de la conscience plus naturellement sur des faits et ressentis marquants.

Vous pourrez également plus facilement relire vos notes et faire des liens.

Le fait de mettre les choses par écrit permet d’avoir un regard différent qui peut vous apporter des axes de compréhension.

C’est un formidable outil pour vous écouter et interpréter votre intuition.

Cela permet de créer un petit rituel où vous prenez quelques minutes pour vous dans votre journée, le matin ou le soir par exemple.

Mais au fait, c'est quoi l’intuition ?

Qu’est-ce que l’intuition ?


L’intuition est une forme de connaissance immédiate qui ne recourt pas au raisonnement.

C’est quelque chose que l’on n’explique pas. Et qui nous procure un ressenti fort.

Cela ressort du pressentiment.

Lorsque notre intuition est là et que nous la captons pleinement, aucun doute n’existe. Nous savons que c’est cela et pas autre chose et nous en sommes persuadés au plus profond de nous.

C’est cette petite voix qui nous dit que l’on n’a pas envie d’aller à cette soirée chez nos amis et qu’on « ne le sent pas » mais que malgré tout, ce sont de bons amis et que cela fait plusieurs fois que nous repoussons l’invitation ! Et puis nous nous forçons et nous passons une mauvaise soirée.

La différence est très fine entre instinct et intuition.

L’instinct est une tendance innée à des actes déterminés comme l’instinct de migration, de protection ou de reproduction.

C’est quelque chose de primitif à l’image des animaux sauvages dans la nature qui savent instinctivement comment chasser, survivre, procréer.

L’intuition est parfois parasitée par nos peurs. Nous pouvons percevoir comme de l’intuition des anciennes peurs bien ancrées en nous qui se réveillent et qui viennent nous parler très fort pour se faire entendre.

Plus nos blessures et peurs sont anciennes et puissantes, plus nos pensées automatiques vont se réveiller fortement. L’intensité et la répétition de ces pensées automatiques peuvent nous faire croire que nous avons une forte intuition.

Les pensées automatiques sont les choses que l’on se dit à soi-même, et qui finissent par nous persuader.

Ce sont nos croyances de base.

Elles reposent sur des émotions la plupart du temps, mais en creusant un peu, nous remarquons vite qu’elles ne reposent sur rien de concret.

citation-intuition-ame

Être intuitif, c'est donc écouter notre guide intérieur : la partie de nous qui sait.

La limite est fine entre intuition et peur et il nous est souvent difficile de définir cette limite.

Votre corps et vos émotions parlent, écoutez-les et faites-vous confiance.

Développer cette sensibilité-là, c’est développer une relation entre notre conscient et notre inconscient, entre le visible et l’invisible.

Je serais ravie de lire vos partages d’expériences et vos anecdotes du quotidien, n’hésitez pas à me laisser un commentaire ou un message.